Il y a deux genres dans la mode : féminin et masculin. De plus en plus on voit en société des personnes qui ne s’associent à aucuns des deux genres préétablis que nous connaissons tous. On retrouve souvent les termes genderless ou gender non-conforming sur internet pour identifier les personnes qui ne s’identifie ni au genre féminin ni masculin.

Le monde de la mode, depuis ces débuts, n’existe que dans ces deux genres, on retrouve les vêtements pour femmes et les vêtements pour hommes, souvent séparés dans les magasins par des départements bien définis. Par contre, ce qu’on ne retrouve pas dans la majorité des magasins est une catégorie de vêtements sans genre. Les vêtements sans genre sont des morceaux qui peuvent être portés autant par les femmes que les hommes. On peut les qualifier d’androgynes. Ce sont des vêtements qui s’adaptent facilement à la silhouette d’une femme et d’un homme.

Avec la rapidité et la fluidité avec laquelle la mode change et s’épanouit il est difficile de croire que des sections genderless ne sont pas apparues dans plus de magasins. Certaines boutiques telles que Zara et H&M ont fait le dévoilement de collections sans genre, mais qu’en est-il de toutes les autres grandes boutiques de vêtements?

D’après moi, l’industrie de la mode ne devrait pas prendre à la légère ce changement qui se fait en société, car il pourrait grandement affecter la relation des gens avec la mode.