Une des tristes réalités de la vie après l’obtention d’un diplôme universitaire est la difficulté de trouver un emploi relié à notre domaine d’études. De nos jours, avoir un diplôme d’études universitaire ne nous garantie pas une place sur le marché du travail. L’expérience de travail obtenue au fil des ans est souvent plus importante et recherchée.

Une des meilleures façons d’obtenir de l’expérience dans un milieu de travail intéressant est de faire des stages au sein de diverses entreprises. Par contre, ce ne sont pas tous les milieux de travail qui sont prêts à payer leurs stagiaires. Dans plus d’un domaine, les stagiaires ont d’énormes responsabilités et tâches, mais ils ne sont pas payés.

La réalité des stagiaires n’est pas toujours la meilleure : ils travaillent de  longues heures, ils ne sont pas payés et la plupart d’entre eux doivent se trouver un emploi salarié de manière à subvenir à leurs besoins. Est-ce qu’une expérience de plus sur un C.V. doit-elle équivaloir à être sous-payé et sur-travaillé? Non pas du tout! Cependant, très peu de compagnies sont prêtes à payer leurs stagiaires et la plupart d’entre elles ne les engagent pas une fois leur stage terminé. Ce qui fait que plusieurs jeunes diplômés font stage à la suite de stage sans réussir à se trouver un emploi permanent.

Est-ce que les stages seraient l’esclavage des temps modernes?

En quelque sorte, oui. Certaines compagnies profitent de la situation des stagiaires et de leurs besoin d’expérience. Ces compagnies n’engagent que des stagiaires pour remplir certains postes de manière à ne pas avoir à payer pour cette main d’oeuvre. Sans oublier que ne pas être payé pour un travail est illégal, comment pouvons-nous remédier à ce phénomène? On ne peut pas demander aux jeunes diplômés d’arrêter de s’inscrire à des stages, car c’est souvent une des seules façon pour eux d’avoir une carrière dans le domaine qu’ils veulent. Personnellement, je crois que si un stage est une des meilleures façon pour moi de me rapprocher de ma carrière de rêve, je serais prête à y mettre beaucoup de travail et d’effort. Par contre, je trouve immoral de ne pas payer une personne qui occupe un poste dans une compagnie bien établie et de profiter du vouloir et de la volonté des gens prêts à faire un stage non rémunéré.

Il est de la responsabilité des compagnies de changer leurs programmes de stages et de s’assurer d’offrir des stages rémunérés ou d’au moins engager les stagiaires qui ont les compétences de travailler au sein de leur compagnie une fois leur stage terminé.