Avant de devenir une étudiante en mode et d’en apprendre plus sur les étapes de la fabrication de tissus, je n’avais jamais réalisé l’ampleur de l’impact de l’industrie de la mode sur l’environnement.

Malheureusement, ce n’est pas encore un réflexe pour la majorité de la population de se poser certaines questions sur leurs vêtements. Par exemple, «d’où vient mon vêtement?», «a-t-il été fabriqué dans une usine avec une conscience écologie ?» sont des questions que l’on devrait se poser. Saviez-vous que l’industrie de la mode est la deuxième industrie la plus polluante au monde, et ce après l’industrie pétrolière. Je vous conseille de regarder le documentaire The True Cost par Andrew Morgan.

Pour vous mettre en contexte, il est très choquant d’apprendre que la fabrication d’une paire de jeans utilise environ 900 gallons d’eau ce qui équivaut à 3406,87 litres d’eau. Puis, je  suppose que vous avez plus d’une paire de jeans dans notre garde-robe…

L’impact environnemental qu’à l’industrie de la mode ne se limite pas à la fabrication des tissus et des vêtements, mais également dans la manière dont nous consommons les produits de cette industrie. En changeant quelques unes de nos habitudes de vie, nous pouvons faire une grande différence et ce tout en restant stylés!

En moyenne, les Américains jettent 68 livres de vêtements par personne et ce par année.  Il suffit de donner les vêtements que nous ne portons plus à des friperies ou encore des amis ou de la famille de manière à donner une deuxième vie à nos vêtements. Magasinez dans des friperies ou des boutiques vintage. Essayez d’éviter le plus possible les magasins qui produisent des grandes quantités de vêtements en très peu de temps. On appelle  cela le phénomène de  la fast fashion. Tout ceci seront des petits pas vers une meilleure consommation.

Donc, la prochaine fois que vous voulez acheter un nouveau morceau de vêtement, faites une petite recherche sur la méthode de fabrication des boutiques où vous magasinez le plus.