Les véritables amateurs du groupe de rap culte N.W.A alias Niggaz With Attitude attendent cet évènement, depuis des lustres ; le biopic Straight Outta Compton retrace le parcours périlleux des cinq membres mythiques. Ice Cube, Dr.Dre, Eazy E, Mc Ren et Dj Yella sont le cœur de ce film qui se situe dans l’univers tristement célèbre de Compton à Los Angeles. Le long métrage offre 150 minutes de clichés biens réels tels que le racisme policier, la violence, la drogue et la prostitution. En d’autres mots, jamais l’expression Thug life n’a eu autant de sens.

Le film commence d’emblée avec une scène intense et bien énergétique qui annonce la couleur et l’environnement hostile dans lequel nos cinq artistes évoluent. Très vite, le scénario sépare deux artistes du lot. Puis, on se rend compte que les véritables piliers de l’ascension bouleversante de N.W.A sont le rapper Eazy E incarné par Jason Mitchell, le compositeur Dr.Dre interprété par Corey Hawkins et le lyriciste Ice Cube joué par son propre fils  O’Shea Jackson Jr. Il ne faut pas vous dire que la ressemblance entre père et fils est frappante. Les acteurs ont su honorer remarquablement ces personnages et on apprécie la teinte d’humour régulièrement placée dans une ambiance pas très souvent coquette. On affectionne aussi tout particulièrement les apparitions de Tupac et notamment celle de Snoop Dogg dont la composition du tube culte Nothing But A G Thang est merveilleusement mise en scène.

Par ailleurs, on peut se demander pourquoi le cinéaste F. Gary Gray a choisi de focaliser son attention sur certains événements et d’en négliger d’autres pourtant pas moins importants. Est-ce un moyen de nous faire comprendre qu’il y aurait un autre film avec les évènements manquants ? D’un côté, la discrimination raciale de la police de Los Angeles est violemment dénoncée si bien que le morceau controversé et interdit de diffusion F*** Tha Police de N.W.A prend toute sa véhémence. D’un autre, le passage à tabac de Rodney King par la police et les émeutes de Los Angeles qui ont impacté la société américaine toute entière ressemble à des faits divers passagers.

La vraie force du film demeure sa bande sonore qui rend parfaitement hommage aux classiques de N.W.A. L’aspect artistique et musical du groupe est longuement représenté. Les textes provocateurs, brutaux et crus caractéristiques du Gangsta Rap sont présents à souhait. Les fans de la première heure ainsi que ceux qui découvrent le genre pour la première fois seront comblés. Après avoir vu le film, vous vous retrouverez à réapprécier les vieux tubes du Hip Hop Old School et cela sera un facteur pour déterminer si le film est une réussite ou pas.

straight outta Compton

Crédit d'image:Frannie