photo-1466699514193-d2327ed2cccb

Chère Orphane,

Il y a quelques jours, tu a eu 21 ans. Tu es maintenant une jeune filles. Les années d’adolescence sont finies. Tu es présentement au secondaire et tu te demandes déjà ce que tu feras de ta vie… Pour ne pas influencer tes choix, je ne te dirais pas ce que tu as fait en finissant le secondaire. Je t’écris par contre cette lettre pour te rassurer.  Je veux te dire que tout va bien aller et de ne pas trop t’inquiéter. Tes rêves deviendront une réalité et ne t’en fais pas, tu deviendras une jeune femme équilibrée. Tu auras de plus en plus d’estime de soi et de confiance en toi-même.

En ce moment, je ne crois pas que tu aies réalisé ton plein potentiel et ce n’est pas grave. Je sais que tu vis des moments difficiles avec tes amitiés, car tu ne sais pas ce que c’est une véritable amie et que tu perds espoir. Ne t’en fais pas, tu ne seras plus vraiment en contact ni proche de la majorité de ces filles-là: ne gaspille pas ton énergie. Elles ne feront plus partie de ta vie une fois pour bien longtemps.

Tu a été dans une école secondaire avec un uniforme obligatoire, cela est une rassurant pour toi. Je sais que tu n’as pas hâte aux journées où tu pourras t’habiller comme tu le veux parce que tu trouves qu’aucun de tes vêtements sont jolis ni à la mode. Petit conseil : ne change pas qui tu es et va fouiller dans le garde robe de tes frères, tu y trouveras beaucoup d’inspiration. Je sais qu’en ce moment tu trouves que tu n’as aucun style. Tu préfères rester à la maison, mais ne t’en fais pas, c’est avec ses tenues différentes que tu réussiras à sortir du lot.

Ma chère Orphane, je t’écris surtout cette lettre pour te dire que cw sentiment d’inconfort que tu ressens te quitteras bientôt. Oui, ta peau sera plus belle et non tu n’auras pas de boutons pour toujours (tu en as encore, mais heureusement beaucoup moins en ce moment). Tu apprendras à ne pas comparer ton physique à celui de tes amies. Tu apprendras à aimer tes courbes, la noirceur de ta peau, la texture de ta chevelure et la complexité de ta réalité. Tu es belle !  Je sais que tu ne me crois surement pas, mais c’est la vérité. Le plus tôt tu le réaliseras, le mieux tu seras avec toi-même. Ne te compare jamais aux standards de beauté, créée-toi tes propres standards. Je sais que tu t’endors parfois en pleurs, parce que tu n’arrives pas à voir la beauté en toi que j’ai découverte. Sèche tes pleurs ma chérie, puisque tout s’améliorera. Maintenant quand tu te regardes dans le miroir, tu ne ressens plus de dégoût. Sèche tes pleurs , car dans les années à venir tu réaliseras que le seul regard qui compte c’est celui qui t’attend dans le miroir.  Petit à petit tu prendras conscience de la magie que tu as en toi. You are magic baby girl. 

Je ne veux pas te dévoiler tous les secrets de ton futur , mais je peux te dire que tes inquiétudes ne sont pas fondées.  You’re going to be okay baby girl.

Je suis fière de la personne que tu es devenue, tout comme je sais que tu serais aussi fière de moi. Ton futur te réserve bien des surprises, mais la plus belle d’entre elle est le fait que tu n’aurais jamais pu imaginer que tu deviendrais la personne qui t’écris en ce moment. Ce n’est pas qu’elle est si extraordinaire que ça, mais c’est plutôt qu’elle a réussit à estomper les peurs qui te ronge présentement et à réaliser ces rêves que nous partageons qui sont présentement ma réalité.

Tu te cherches énormément, mais ne t’en fais pas : je nous ai trouvées.

Bien à toi,

Orphane